Premier sur les lieux, il n’hésitait pas à « améliorer » la scène de crime pour la photo !

Fin des années 30, New York, Lower East Side, le terrain de chasse privilégié de Weegee (de son vrai nom Arthur Fellig). Dans sa voiture, une radio branchée sur les fréquences de la police ; Weegee, cigare, imper et chapeau mou, photographie à tombeau ouvert la vie nocturne et brûlante des bas-fonds de Big Apple : accidents, corps carbonisés, incendies, « passants-voyeurs »… Mais aussi, déshérités, Noirs, petits bonheurs… Weegee est l’observateur – au vitriol – des inégalités et des discriminations de l’Amérique de la Grande Dépression. Les auteurs nous proposent d’accompagner Weegee le solitaire dans une séance de shooting comme en apnée, vertigineuse et crue, au coeur de la société américaine d’avant-guerre, déviante et corrompue.

- Weegge, un photographe de presse atypique et célèbre (Life, Vogue, The Daily Mirror…), pour une histoire vraie menée tambour battant !

- Wauter Mannaert, jeune dessinateur belge, au dessin expressif nous régale de l’ambiance noire et glauque du New York, des années 30 !

WEEGEE p10-11

WEEGEE p14-15

Le scénariste

Max de Radiguès est auteur de bande dessinée et éditeur à l’Employé du Moi. En septembre 2009, il raconte son année de résidence au prestigieux Center for Cartoon Studies dans son livre White River Junction paru chez Six Pieds sous Terre. Son dernier livre Hobo Mom est paru à l’employé du Moi en septembre 2015. Ses livres publiés chez Sarbacane, Frangins, 520 km et Un été en apnée, lui ont valu de nombreux prix*.

Le dessinateur

Wauter Mannaert est diplômé de la section cinéma d’animation de Saint Luc à Bruxelles. Après avoir été travailleur social, il publie en 2010 sa première BD, Ondergronds chez Oog&Blik. Puis il livre des strips et des reportages dessinés dans un hebdomadaire bruxellois, Brussel Deze Week. Son second album, El Mesías, écrit par Mark Bellido est paru en flamand en 2015 chez Blloan.