PÉPITE DE MONTREUIL 2016 – Catégorie Grands !

Après les virées urbaines de deux punks Bruxello-Berlinois dans Les pieds dans le béton, leur premier roman graphique, Nicolas Wouters et Mikaël Ross se sont installés en pleine nature, au cœur d’une forêt aussi profonde que mystérieuse.

Un décor et des âmes flottantes, portés par un dessin lumineux et sensuel, où l’imaginaire et le fantastique guettent le lecteur au coin du bois…

C’est dans cette forêt sauvage que Louis, 12 ans, vient passer quelques jours dans un camp scout et essayer de soigner ses plaies. Mais son séjour ne sera pas de tout repos, entre les brimades de scouts plus âgés, les tiraillements de ses propres démons et un secret trop lourd à porter.

Les auteurs se situent dans la veine des grands récits initiatiques, dans lesquels l’idéal de l’enfance se heurte aux compromis de l’âge adulte, par la découverte du mensonge et des premiers émois amoureux.

TOTEM p58-59 TOTEM p36-37

3PetitschatsTV en parle, cliquez ici pour voir la chronique !

Le scénariste

Nicolas Wouters est titulaire d’un Master d’écriture de scénario, obtenu à l’université de Louvain-La-Neuve. Puis, il intègre l’option Bande dessinée de l’institut Saint Luc à Bruxelles, où il rencontre Mikaël Ross. Une amitié qui débouchera sur un premier livre, « Les pieds dans le béton ». Il vit et travaille actuellement à Bruxelles.

Le dessinateur

Mikaël Ross mène de front deux carrières à la fois. De 2004 à 2007, il suit une formation de tailleur à l’Opéra de Munich puis s’installe à Berlin où il commence des études de stylisme à l’école des arts de Berlin-Weißensee. En 2010, il intègre le département Bande dessinée de l’institut Saint Luc à Bruxelles, où il rencontre Nicolas Wouters. Il vit et travaille aujourd’hui à Berlin.