« Depuis qu’on a abandonné le lycée, il nous reste pas grand- chose, à part le pied des tours. Nous, c’est mes deux potes et moi, Shorba.
Mais on a rencontré Léo, et tout a changé.

Léo, c’est un gars de trente balais, un gauchiste vraiment pas de notre monde. Il nous montre des choses qui se passent juste à côté de chez nous mais qu’on n’avait jamais vues. Il nous apprend plein de trucs – des trucs de militants. On danse dans des bidonvilles, on rencontre des sans-papiers. Et pour finir, on a décidé d’ouvrir un squat dans une villa de bourges pour aider les migrants.

En vérité, pour Shorba, petit rebeu de Vénissieux, cette rencontre avec Léo, c’est une putain de Révolution. »

En partenariat avec l’association Amnesty International.

 

L’auteur

Né à Lyon, Gaspard a attrapé le virus du voyage dans la voiture de ses parents qui parcouraient l’Europe tous les étés. Depuis il a bourlingué partout. Il a vécu à Madrid, Montpellier et Paris, avant de s’installer à Marseille d’où il ne se voit pas partir de sitôt. Né à Lyon – la ville de Shorba –, il est issu d’une famille engagée, militante, qui pourrait être celle de Léo.

Fasciné par Jack London, Ken Loach ou Russel Banks, il écrit avec des morceaux de hip-hop français, américain, arabe et latino dans les oreilles.
Après des études en cinéma et la signature d’un reportage dans Libération et d’un autre dans L’Humanité, il publie son tout premier roman : Shorba, l’appel de la révolte.