Né en 1967, installé à Bordeaux, Régis Lejonc est l’un des meilleurs illustrateurs de sa génération : en une soixantaine de parutions, il a reçu des prix comme le Tam-Tam ou le Baobab. Auteur, pastelliste, graphiste, directeur artistique, il apprécie autant l’influence de l’Art nouveau, des grands peintres impressionnistes, que celle du kawaï japonais. Sélectionné cette année pour la prestigieuse Biennale de l’illustration de Bratislava avec cet album somptueux, il s’est inspiré cette fois du style d’Ivan Bilibine, illustrateur russe du XIXe siècle.