« De l’été de mes douze ans, je garde les images les plus saisissantes et les plus tenaces de toute mon enfance, que le temps passant n’a pu chasser ni même estomper.» Ainsi s’ouvre le récit du jeune David Hayden. Cet été 1948, une jeune femme sioux porte de lourdes accusations à l’encontre de l’oncle du garçon, charismatique héros de la Seconde Guerre mondiale et médecin respecté. Déchiré, le père de David, shérif de cette petite ville du Montana, doit alors affronter son frère aîné. David assistera, impuissant, au conflit entre les deux frères et découvrira la difficulté d’avoir à choisir entre la loyauté à sa famille et la justice.

Montana 1948 raconte la perte des illusions de l’enfance et la découverte du monde adulte.

« Son trait réaliste et légèrement figé reconstitue à merveille la beauté mélancolique des paysages et l’atmosphère lourde de non-dits de la petite ville. »
Le Figaro

« Son trait s’insinue délicatement dans la vie de la famille Hayden pour cerner les failles psychologiques des personnages dans cette Amérique profonde » Daniel Couvreur
Le Soir

« Rarement on aura su avec autant de force exprimer l’innocence perdue. » 
Courrier des bulles – Le Parisien.fr

« Éloquent et profond »
Boulevard de la BD.com

 

Montana 1948 p20-21 Montana 1948 p62-63

Le scénariste – dessinateur

Né à Bruxelles en 1984, Nicolas Pitz est à la fois formateur en webdesign et dessinateur de bande dessinée. Il travaille à l’atelier Mille, à Bruxelles, qu’il partage avec d’autres auteurs de bande dessinée. Montana 1948 est son premier roman graphique.