Premier amour à l’ombre du cerisier…

Chaque été, Théo et Léa se retrouvent chez leur grand-mère, dans sa maison du sud de la France. Mais depuis un certain geste de sa cousine, à la fin de l’année passée, Théo est troublé et il « compte les jours jusqu’à Léa ». L’été venu, cependant, la présence d’un certain Maxime, en vacances dans le gîte d’à côté, va chambouler les plans des deux cousins… Quand l’amitié d’enfance tourne au premier amour, interdit de surcroît pour cause de cousinage, c’est tout un monde qui bascule.

- Entre enfance encore tendre et adolescence à peine éclose, un texte subtil, aussi pudique que les premières amours.

- Une narration à deux voix au plus près des sentiments de chacun, qui chuchote à l’oreille des lecteurs, avec l’intensité du journal intime.