Qui a déjà entendu le cri du lapin ? Et pourquoi le lapin se tait-il ?

À la ferme, le poulet piaule, l’âne braie, l’oie cacarde. Le dindon glougloute, le porc grogne, le coq coquerique… Et là haut dans le ciel, les hirondelles trissent en fendant l’air. Le soir, on écoute le hibou qui bouboule.
Mais le lapin ? C’est vrai, ça, et le lapin ? Qui a déjà entendu le lapin ? Personne.
Le lapin ne dit rien. Pourtant, avec ses grandes oreilles, il entend très bien… et quand on apprend qu’avec ça, il sait écrire, on découvre comment, à la ferme, le lapin est devenu écrivain – pour raconter les histoires des autres !

Le lapin qui ne disait rien_p8-9

Le lapin qui ne disait rien_p22-23

 

L’auteur

Bruno Gibert est né en 1961. Après un diplôme supérieur d’Arts Appliqués, il travaille dans la publicité en qualité de directeur artistique, avant de se consacrer exclusivement à l’illustration et à l’écriture de textes pour enfants.
Il a publié une vingtaine d’ouvrages, dont La vie secrète des monstres (Palette), Paradis (Autrement jeunesse), Choses qui font peur (Autrement jeunesse/Prix de la ville de Marseille), Le Petit Gibert illustré (Albin Michel/ Prix “Coup de cœur” Salon de Montreuil) et la célèbre Petite fabrique à histoires (Autrement jeunesse).
Il a également écrit des romans pour adultes (Stock et Léo Scheer).
Il vit et travaille à Paris.