Deux garçons se retrouvent en vacances, le plus grand initie le plus jeune au maniement du lance-pierres. Jeu, découverte, émulation : l’histoire est universelle. Sauf que nous sommes à Porto-Novo, dans le Bénin contemporain. Loin de l’Afrique figée des contes, les immeubles décrépits en arrière-plan sont les vestiges d’une colonisation bien réelle. Néanmoins, l’aventure est là, merveilleuse et entraînante.

Si l’oiseau visé est tombé comme une pierre, impossible de le retrouver, en effet. Et la vieille femme qui s’éloigne semble en savoir long… Elle vit recluse dans une cour, encombrée d’oiseaux multicolores, dont elle est la protectrice. Adénikè a mauvaise réputation. Elle porte malheur, dit-on. Ne mange-t-elle pas les enfants ? Bien sûr, la réalité est tout autre, comme le petit héros de l’album le découvrira avec le lecteur, au terme d’une épopée émouvante mêlant réalisme et envolées magiques.

Le lance-pierres de Porto Novo p20-21

 

L’auteur

Lauréat du Prix Ahmadou Kourouma 2010 et du prix de la Francophonie de littérature de jeunesse, Florent Couao-Zotti est né en 1964 au Bénin et vit à Cotonou. Enseignant, journaliste, scénariste de bandes dessinées, auteur de romans policiers et pièces de théâtre, cet écrivain protéiforme et talentueux possède une plume frétillante : « On en prend plein les yeux, les oreilles, la langue ; souvent, avec un arraché de sourire ravi. » Son œuvre est traduite en cinq langues.

L’illustratrice

Diplômée de l’école Émile Cohl de Lyon, Alexandra Huard est née à Annecy. Primée à la Foire de Bologne dès ses débuts, elle déploie un talent singulier, remarqué avec La Chose, son premier livre paru en 2011, puis La Chanson de Richard Strauss, Un week-end de repos absolu et le merveilleux Tangapico, ses grands albums peints à la gouache, technique exigeante mais lumineuse qu’elle réserve en priorité à Sarbacane. Elle vit à Lyon.