Je m’appelle Vladimir Poulain, j’ai dix ans et je vis le pire été de ma vie.

Ma mère a décidé de m’expédier en colonie de vacances…
Elle se fiche bien que mes lunettes m’empêchent de faire du sport !

« La Joie dans les bois », c’est un camp situé entre l’autoroute, un abattoir et une station d’épuration. En plus, je suis coincé dans une tente entre un gars qui pue des pieds et un autre qui parle en morse (pas l’animal, le code secret). Le directeur est un psychopathe qui nous oblige à nager avec des poissons morts et la cuisinière a des recettes très spéciales…Tout ça aurait pu virer à la catastrophe si je n’avais pas rencontré Eugène Von Génial, le génie enfermé dans ma lampe de poche.

Hé oui, un vrai génie, dont le métier est d’exaucer des souhaits. Mais, on ne va pas se mentir : il est très loin d’être doué…

Le Génie de la lampe de poche p70-71

 

L’auteure

Émilie Chazerand est née à Strasbourg en 1983. Après avoir écrit Apocalypsis, une série fantasy de 5 tomes publiée chez Matagot/Nouvel Angle (sélection prix Imaginales des lycéens 2013), elle a publié plusieurs albums, notamment aux éditions Sarbacane (La petite sirène à l’huile, Jean-Jean à l’envers).
Son premier Pépix paraît en double actualité avec son premier roman dans la collection Exprim’, La Fourmi rouge.

L’illustratrice

À 24 ans, après des études d’Arts Plastiques à Strasbourg et un diplôme d’illustratrice à l’École Émile Cohl, Joëlle Dreidemy est illustratrice de livres, cartes de vœux, albums, mais également prof à Émile Cohl, et leadeuse du groupe de rock Pilgrim (basse et chant). Dans la collection Pépix, elle a illustré avec génie Popy la Tornade et
Popy sauve le monde de Stéphanie Richard, La Sorcitresse de Philippe Arnaud et L’ogre à poil(s) de Marion Brunet.