Août 1936 : un jeune athlète vient de remporter le marathon aux J.O. de Berlin ; et pourtant, il semble bien triste sur le podium. Il cache son maillot japonais. Car Kiteï Son, alias Sohn Kee-Chung, vient de Corée, pays annexé par le Japon, et il a dû courir sous les couleurs de l’ennemi.

D’où vient-il ? Quelle a été son enfance, dans une petite ville près de la frontière chinoise ? Comment est-il devenu le coureur le plus endurant du monde ? Quelles épreuves a-t-il traversées – et quel sera son sort lorsqu’il devra rentrer dans une Corée sous le joug qui voudrait le fêter en libérateur ?…

Voici le roman d’une obstination, d’un jeu constant avec le danger et l’effort suprême.

« Les prouesses de ce « garçon qui courait » atteignent, sous la plume de François-Guillaume Lorrain, journaliste au Point, le haut du podium de la lecture pour young adult »
Le Point

« L’histoire vraie d’un homme touchant et exceptionnel ! »
Je Bouquine

L’auteur

Né en 1970 à Boulogne-Billancourt, lyonnais d’origine, François-Guillaume Lorrain a enseigné la littérature pendant deux ans à la Faculté de Dijon ainsi que le cinéma à Sup’Aero à Toulouse.
Grand reporter au Point depuis 1999, il s’y est occupé quinze ans du cinéma, avant de prendre en charge l’histoire et la géopolitique. Il a également travaillé pour des journaux comme l’Équipe et Sport et Vie, où il couvrait l’histoire du sport.

Il est auteur d’une dizaine de romans adultes et d’enquêtes chez Fayard, Grasset, Flammarion – deux étaient consacrés au football, l’Equipier (1997) et Prolongations (2002).
Dernier ouvrage publié : Vends maison de famille (mars 2016, Flammarion).