Marilou, l’amoureuse du héros de Vendeur de rêves, a grandi. On la retrouve en train de peiner et râler avec sa mère dans les allées verglacées du Père Lachaise, en chemin pour l’enterrement d’un géniteur qu’elle n’a jamais connu – mais dont elle a entendu pis que pendre.
Elle va y rencontrer « l’autre mère et l’autre fille » : les légitimes.
Cette demi-sœur, quasi jumelle, qui lui tombe du ciel (et qui ne soupçonne rien de la situation), Marilou s’en fait vite une amie.
Grâce à elle, elle reconstitue peu à peu une image plus juste de ce père inconnu – et pousse sa mère à « descendre de son avion » et pour lui dire, enfin, la vérité.

- Un père inconnu, une mère retranchée dans la rancœur
- … et une ado tenace qui s’attelle à dénouer les fils du roman familial.
- Une écriture étonnamment vivante, incarnée, drôle souvent, à l’ironie poignante parfois.