Un road-trip à la Mad Max, mené dans un éblouissant décor post-apocalyptique – et en arrière-plan, une puissante fable écologique.

La Terre, dans quelques années… À l’abri d’un monde en proie au chaos, dans un luxueux complexe pour familles fortunées, Alta Luna s’ennuie entre une mère dépressive et un père débordé. Heureusement, il y a les amis : Jonas, un peintre bâti comme un gladiateur, et Gaspard, qui dispute d’interminables parties d’échecs avec le robot Seven.
Un jour, un couple de jeunes déserteurs échouent sur les côtes de ce paradis – ils sont aussitôt emprisonnés. Alta Luna, Jonas et Gaspard décident d’organiser leur évasion, avant de s’envoler à bord d’un petit avion avec leurs protégés et Seven.
Leur destination ? L’Oregon. Un mystérieux « capitaine Green » est, paraît-il, en train d’y bâtir un monde nouveau…

L’auteur

À force de regarder par les fenêtres des salles de cours au lieu d’écouter, Loïc Le Pallec est renvoyé de son lycée à l’âge de 17 ans.
De nature nomade et autodidacte, il exerce ensuite des activités diverses et variées, en France ou à l’étranger. C’est par le biais de la SF qu’il développe son intérêt pour l’écriture. Cinéphile et lecteur compulsif, il passe son temps dans les Alpes pour marcher et écrire.
Dans la collection EXPRIM’, il a publié No Man’s Land, un très beau succès critique (Lauréat du prix SGDL 2014, du Prix Talents Romans Cultura 2014, etc.)