John William Coltrane, saxophoniste de jazz, naît en 1926 dans une famille modeste où la musique tient une place de choix : son père, tailleur, est violoniste et clarinettiste à ses heures, sa mère pianiste à l’église du coin le dimanche. Dans les années 1940 et 1950, il fut considéré avec Charlie Parker, comme le saxophoniste le plus révolutionnaire et le plus influent de l’histoire du jazz. Et tout comme Parker, il mena une carrière sans cesse perturbée par la drogue. Coltrane a toujours cherché à se dépasser, sur tous les plans. Il envisageait sa musique comme une quête spirituelle, semblant vouloir atteindre le divin.
À l’image de cet artiste qui explorait sans cesse de nouveaux modes d’expression, cherchait de nouvelles sonorités, de nouveaux timbres et de nouvelles façons d’étendre la tessiture et la dynamique du saxophone, Paolo Parisi construit son récit en s’affranchissant de la forme, en agençant les ellipses et les retours en arrière, en combinant l’improvisation avec la dynamique et le rythme narratifs.

« Je ne peux rien expliquer, tout est dans la musique », disait Coltrane. Si Parisi ne nous donne pas toutes les clés de ce saxophoniste de légende, il nous aide à en comprendre toute la complexité et la richesse.

- Pour tous les fans du grand Coltrane et du jazz en général… à lire en musique !
- L’une des plus fulgurantes aventures musicales de ce siècle à (re)découvrir ! • Une BD terriblement jazzy, au style dense, contrasté, dépouillé, qui colle formidablement à l’esprit musical de Coltrane.
- Paolo Parisi a découpé sa narration en 4 chapitres, faisant écho au chef-d’œuvre absolu de Coltrane, A love Supreme – 1964, lui aussi construit en 4 parties.