Gaspar et sa fille, Tessie ont traversé la moitié du continent pour venir s’installer dans une ville du Grand Nord à demi endormie, depuis que l’exploitation pétrolière a déserté les lieux. Ne reste désormais qu’une grosse usine de réhabilitation des sols, Géotrupe : c’est là que le frère de Gaspar, peu scrupuleux patron du site, lui a trouvé un poste.

Désœuvrée, Tessie, qui passe ses journées à se promener en bordure de forêt, rencontre un grand gaillard mutique : Aslak, qui vit seul entouré de ses statues qu’il construit de bric et de broc. Peu à peu, elle rencontre d’autres locaux… notamment Pekko écologiste contestataire et ami d’Aslak, qui accuse Géotrupe d’empoisonner l’eau.

Lorsque Pekko disparaît, la communauté semble se réveiller comme sous le coup d’une secousse. Dans cette ville où tout le monde se connaît, les vieilles rancunes resurgissent, et Gaspar et Tessie se retrouvent malgré eux au cœur d’une enquête qui les dépasse.

Akkinen_p68-69

Le scénariste-dessinateur

Né en 1974, à Orléans, Iwan Lepingle a fait de nombreux voyages en Asie puis a enseigné au Maroc. Biberonné à Corto Maltese, au Garage hermétique, et à L’Incal, il se nourrit aussi d’auteurs de la nouvelle génération, de Dupuy & Berberian à Guibert, en passant par David B., Trondheim et Blain. En littérature il s’inspire des voyageurs au long cours (Joseph Conrad, Jack London) et des univers des Grands Russes (Tolstoï, Dostoïevski). Du cinéma, il tire sa lumière et sa position des maîtres Kurosawa, John Huston et Mankiewicz.

Il publie en tant qu’auteur et dessinateur Kizilkum puis Rio Negro chez les Humanoïdes Associés, marqués par son goût du voyage et des grands espaces.

Akkinen est son premier album chez Sarbacane.